Le net rejet par les électeurs français du traité constitutionnel européen appelle quelques remarques et de premiers enseignements.